Récupérateur d’eau de pluie : tout ce que vous devez savoir sur le sujet

               La récupération de l’eau de pluie est devenue un procédé de plus en plus courant dans les foyers, surtout dans les endroits où la pluie tombe souvent. C’est pour cette raison que nous avons décidé aujourd’hui de nous étendre un peu plus sur le sujet. En effet, les différents choix à faire en la matière nécessitent certaines connaissances et c’est pour cela que vous êtes sans doute tombé ici aujourd’hui en plus. Ne perdons pas de temps, allons au vif du sujet !

decorations

Les bonnes raisons de récupérer l’eau de pluie.

               Pourquoi récupérer l’eau de pluie ? Pour des raisons économiques surtout, mais aussi pour des raisons écologiques. En effet, l’eau de pluie permet de réduire considérablement la consommation de la maison, ce qui vous fera faire des économies importantes, peut être pas visible tout de suite la première année, mais sur du long terme, ça vaut son pensant d’or.

               Après cela, il faut savoir que les réserves d’eau douce de la terre se font de plus en plus petites. Bientôt, nous n’aurons sans doute plus de quoi faire, si nous ne réagissons pas le plus vite possible. Il est donc nécessaire de faire en sorte de protéger l’environnement et la réduction de la consommation d’eau ainsi que le gaspillage est la première chose que vous devez faire.

               Comme la pluie est une ressource gratuite et qu’elle peut servir à différentes applications au sein de la maison et surtout à l’extérieur. De nombreuses tâches ne nécessitent pas l’utilisation de l’eau courante en effet, ce qui vous permettra de réduire considérablement les dépenses que vous devez faire.

Sachez aussi que l’eau de pluie est une ressource bénéfique pour les plantes. C’est plus indiqué de les arroser avec de l’eau de pluie que de l’eau du robinet qui est trop calcaire dans la plupart des cas.

Sachez aussi qu’une autre bonne raison de récupérer l’eau de pluie, c’est que ça peut vous sauver, surtout quand il y a urgence, comme un incendie par exemple et que vous n’avez pas d’eau à proximité. Bien que le volume soit raisonnable, c’est toujours mieux que rien dans ce genre de situation. Dans les zones où les canicules font rage et que l’utilisation de l’eau est restreinte, c’est aussi une bonne idée.

Comment fonctionne la récupération d’eau de pluie ?

La récupération d’eau de pluie est en réalité un procédé très simple. Il est nécessaire de disposer du matériel nécessaire avant tout pour que vous puissiez assurer cela  comme il faut. C’est par la gouttière de votre toit que vous allez récupérer l’eau de pluie, elle va ensuite être stockée dans ce qu’on appelle une cuve de stockage, prévue à cet effet.

               Quand la pluie tombe sur le toit, elle se dirige ainsi vers les gouttières pour normalement être évacuée au sol, dans les réseaux mis en place pour cela. Ce sont les gouttières qui vont ainsi être équipées de collecteurs pour assurer la récupération. Il y a aussi des filtres qui doivent être installés au niveau de l’entrée du collecteur afin que l’eau soit correctement débarrassée de toutes les impuretés qui risquent de la rendre inutilisable et difficile à stocker.

               Une fois que l’eau est récupérée, elle devra ensuite être stockée dans un réservoir. Sur ce sujet, sachez qu’il y a différentes solutions que vous pouvez choisir en fonction de vos possibilités et de vos moyens. Demandez l’avis du vendeur si vous avez vraiment du mal à vous décider.

jardinet

Il est important de disposer du matériel nécessaire

Pour récupérer l’eau de pluie, vous devez faire en sorte de disposer du matériel nécessaire. Nous nous répétons sans doute, mais c’est tout à fait essentiel. Sachez ainsi que ce genre de système se constitue essentiellement du collecteur, de la cuve de stockage, des filtres et des réseaux de tuyaux pour véhiculer l’eau.

               Vous avez plusieurs choix en ce qui concerne la récupération d’eau. Les installations hors-sols sont les plus courantes. Vous pouvez opter pour des cuves de récupérations simples qui servent en même temps de stockage. Très pratique et facile à utiliser, c’est ce dont vous avez besoin tout simplement.

               Une autre solution que vous pouvez choisir, les cuves aériennes. Ces dernières doivent s’installer comme leur nom le dit, en hauteur donc, au niveau de l’eau des murs de votre maison, généralement à l’arrière. Elles sont aussi reliées aux gouttières avec une canalisation et comportent aussi des filtres pour débarrasser l’eau des débris.

               Vous pouvez tout aussi bien choisir de vous acheter les cuves à enterrer dans le sol. Ces dernières peuvent vous être d’une grande utilité, surtout si vous avez un espace assez conséquent pour l’utiliser. Ces dernières sont les plus intéressantes, en effet elles permettent de stocker de gros volume d’eau plus longtemps.

Vous devez tout installer comme il faut

               Vous vous doutez sans doute que l’installation à mettre en œuvre pour votre système va beaucoup dépendre de ce que vous aurez choisi. Ainsi, comme nous l’avons surement déjà dit, les cuves hors-sol sont pratiques. Il suffit la plupart du temps de les installer à même le sol et de procéder par la suite aux raccordements nécessaires.

               Pour les cuves aériennes, elles sont plus compliquées au niveau de l’installation. C’est surtout que ces dernières nécessitent des supports solides pour les maintenir en hauteur. Nous vous conseillons dans tous les cas de faire appel à un professionnel pour les travaux afin de vous assurer que tous soient faits dans les normes.

               Pour ce qui est des cuves à enterrer, vous allez devoir faire des travaux plus importants encore. En effet, il faut déjà disposer d’un espace suffisant pour penser à une telle solution. En effet bien que vous pourrez disposer par la suite de l’espace en dessus, vous allez devoir la mettre en place avant et si vous n’avez pas l’espace adéquat, ce sera difficile. Vous allez aussi devoir vous munir d’une pompe à eau pour vous servir de l’eau par la suite.

               Vous devrez ainsi creuser en profondeur pour installer la cuve de stockage. Plus elle est grande, plus le trou devra donc être profond et aux dimensions requises. Il faudra également penser à mettre en place les canalisations nécessaires pour faire usage de l’eau dans la maison.

Quand est-ce que vous pouvez récupérer l’eau de pluie ?

               Pour récupérer l’eau de pluie, vous devez déjà vous trouver dans un endroit à forte pluviométrie, ce qui ne vous empêche cependant pas d’user de ce type de système même si vous n’avez pas un débit de pluie intéressant. C’est toujours mieux que rien.

L’eau de pluie ne peut aussi se récupérer que par un toit inaccessible. Vous devez aussi prendre en compte le fait que le toit en question ne doit en aucun cas être composé de plomb ou bien d’amiante, sinon l’eau de pluie sera inutilisable.

Nous tenons aussi que l’utilisation domestique de l’eau de pluie est limitée. Vous ne devez en aucun cas utiliser l’eau de pluie pour vous laver ou bien pour préparer à manger. C’est surtout pour les questions d’entretiens, pour les lavages, pour les toilettes aussi et pour les jardins et les usages extérieurs que l’eau de pluie est autorisée.

               Nous voulons aussi préciser que vous devez mettre en place des panneaux, des étiquettes ou bien des codes couleurs si vous décidez de faire usage de l’eau à l’intérieur, comme dans les toilettes par exemple ou encore dans la buanderie. Cela permettra ainsi de différencier quelle est la source d’eau de pluie et quelle est la source d’eau potable.

Une réflexion au sujet de « Récupérateur d’eau de pluie : tout ce que vous devez savoir sur le sujet »

  1. Hugo

    Merci de ces quelques informations, je dois bien avouer que c’est intéressant de nos jours de pouvoir faire usage de ce genre de système. Ça aide beaucoup, surtout quand on a un jardin et qu’on veut le garder en bon état le plus longtemps possible.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *