Comment trouver une miroiterie à Nice ?


Vitres utilisées par une entreprise de miroiterie sur Nice

Depuis tout ce temps que j’habite ma villa sur les hauteurs de Nice, je n’avais jamais envisagé de faire construire une véranda. Puis, un jour, l’idée s’est imposée à moi comme une évidence : il fallait que je puisse profiter de la vue sur le Cap Ferrat même au beau milieu de l’hiver !

Mes recherches m’ont conduit à engager une entreprise de miroiterie vitrerie. En plus de la satisfaction de voir les travaux conduits à bon terme, j’ai assisté aux différentes étapes pratiquées par des artisans exerçant un métier passionnant.

Pourquoi mon projet nécessitait un professionnel des produits verriers ?

J’ai tout d’abord cherché vaguement sur Internet à quoi pouvait ressembler un projet de véranda. Un terme revenait régulièrement : celui de miroitier. Aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi : comme chaque maison est différente, les vérandas sont nécessairement conçues sur-mesure. Choisir la structure et le verre les mieux adaptés et découper soigneusement ce dernier aux bonnes dimensions, cela fait justement partie des compétences des entreprises de miroiterie.

Après des recherches que je vous détaille plus loin, j’ai enfin pris contact avec l’une des entreprises de miroiterie de la région niçoise : Groupe Premier. L’équipe a parfaitement compris mon projet, mes goûts et mes attentes pour ma véranda. Nous étions à la fin de l’été, la mer en bas était magnifique et la végétation des hauteurs était comme une oasis tranquille au milieu de la ville. Tout me confirmait que je prenais la bonne décision !

L’expert m’a fait part de sa façon de voir, tout en me présentant les options parmi lesquelles je pouvais choisir. Il me proposait un large éventail de solutions : un grand nombre de matériaux, d’épaisseurs et de styles pour les armatures de la véranda et pour les baies vitrées. Même le toit était personnalisable : je pouvais me décider, par exemple, entre du verre ou des tuiles.

Nous avons encore parlé de nombreux éléments, comme de l’étanchéité, du chauffage, du vitrage, de la luminosité et, bien sûr, du prix. Ce miroitier, de toute évidence, connaissait son métier.

Comment j’ai fixé mon budget pour les travaux de miroiterie ?

Ayant quelques économies de côté, je décidais d’offrir à ma véranda la chance de voir le jour avec des matériaux qui tiennent la route. Comme dans tous les domaines, la qualité a un prix. Mon projet d’extension était destiné à durer dans le temps. Ma nouvelle pièce à vivre devait non seulement tenir à travers les années, mais elle devait être en mesure de supporter les conditions climatiques particulières aux hauteurs de Nice. Je savais que l’air marin et le vent qui souffle parfois fort nécessitaient des matériaux adaptés.

Sur les conseils de l’artisan que j’ai choisi, j’ai donc opté pour une armature en aluminium et pour du verre double vitrage. La structure est légère et résistera aux attaques de l’air salé. L’isolation du double vitrage maintiendra la véranda à une température agréable, été comme hiver. Je me situais donc dans la fourchette haute des prix. Je n’ai toutefois pas étendu mon budget jusqu’à opter pour un toit de style artistique qui, il est vrai, était magnifique sur le catalogue mais se tenait en dehors des moyens que je souhaitais engager.

L’artisan m’a aussi conseillé l’installation d’une climatisation dans la véranda, afin d’avoir toujours une température optimale à l’intérieur. Cet accessoire est bien pratique mais était au-dessus de mes moyens.

Sur quels critères j’ai engagé mon expert en miroiterie à Nice ?

Tout simplement, cette entreprise a su m’inspirer confiance. Les photos de leurs réalisations présentes sur leur site étaient magnifiques. Il y avait les photos des vérandas sur lesquelles ils avaient travaillé, bien-sûr, mais également une galerie qui présentait des objets qui, à mon sens, pourraient se rapprocher de l’artisanat d’art. Je crois bien que c’est ce point particulier qui m’a décidé : quand j’ai pris conscience de la précision et de la finesse dont ces artisans étaient capables de faire preuve dans leur travail, je me suis dit que mon projet de véranda serait entre de bonnes mains.

Ce qui m’a fait définitivement pencher en leur faveur, c’est la disponibilité dont ils ont fait preuve dès nos premiers contacts. Quand je cherchais à les joindre, il y avait toujours quelqu’un pour me répondre et pour m’éclairer sur mes différents questionnements. Quelle que soit l’inquiétude qui me poussait à prendre conseil auprès d’eux, ils ont toujours pris le temps de m’expliquer les choses patiemment et en détail. C’est pour moi le gage d’un artisan passionné, animé par le désir de mener les choses jusqu’au bout et de façon professionnelle.

Comment j’ai trouvé une entreprise de miroiterie à Nice ?

Comme je vous l’ai expliqué, j’ai eu la chance de tomber rapidement sur le site internet qui a su me séduire avec ses photos de réalisations et ses explications qui inspiraient confiance.

Toutefois, deux précautions valant mieux qu’une seule, j’ai mené ma petite enquête sur cette entreprise. Le plus simple a été de demander à mes amis et connaissances de Nice s’ils avaient eu des retours sur ces artisans. Tous ceux qui avaient connaissance de leurs activités, pour construire ou pour rénover, m’ont rassuré.

Je vous avoue qu’à ce stade, j’étais déjà bien convaincu. Par acquis de conscience, j’ai tout de même fait le tour des avis que je pouvais trouver sur le net. Les notations des clients sur Google étaient très positives. Sa page Facebook révélait des échanges sympathiques et bienveillants avec des clients qui semblaient tous satisfaits.

C’est à ce stade que j’ai décidé de rappeler le commercial de l’entreprise de miroiterie pour lui confirmer définitivement que je désirais faire appel à leurs services. Ce fut le début d’une belle aventure que je me remémore tous les matins, en buvant mon café sous ma véranda, tout en contemplant doucement le Cap Ferrat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.