Menu

Création de pelouse : quelles sont les étapes indispensables ?

0 Comments


Engazonner un terrain ne présente pas de difficulté à proprement parler. En revanche, il est important de suivre quelques étapes précises et de bien vous organiser en amont. En suivant les consignes ci-après, vous mettez toutes les chances de votre côté pour réussir la germination et profiter d’une belle pelouse sur le long terme.

Analysez et optimisez le type de sol

Avant de commencer, vous devez évaluer la nature de votre sol car la préparation qui suivra en dépend. De la même manière, le choix du semis doit se faire en fonction du type de sol.

Si vous prévoyez créer votre pelouse sur un terrain en construction, n’utilisez surtout pas la terre de déblais car elle est pauvre en micro-organisme et contient très peu d’humus, voire pas du tout. Cela empêcherait une bonne germination.

Vous avez récemment apporté ou déplacé de la terre sur la surface à engazonner? Attendez quelques semaines avant l’ensemencement car le sol doit prendre le temps de se stabiliser pour que le gazon pousse dans les meilleures conditions.

Vérifiez la terre une dernière fois avant de passer à l’étape suivante. Elle ne doit pas être collante. Si vous hésitez à faire le test avec vos pieds, plantez des outils pour voir si la terre y reste collée. En l’absence d’attachement, cela signifie que la terre est correctement aérée ce qui favorisera un développement optimal de votre future pelouse. Si votre terre est lourde et argileuse, il faudra la rendre plus légère en apportant du sable 0/2 : comptez 5 kg/m2.

Préparez la terre

Définissez d’abord l’emplacement de la pelouse. Cela vous évitera de préparer un terrain que vous n’exploiterez pas. Il est donc nécessaire de bien analyser la configuration de votre extérieur. Tenez compte de la présence d’arbre, de l’emplacement (actuel et/ou futur) de vos parterres de fleurs, d’un éventuel potager, d’une piscine….

Une fois l’emplacement identifié, délimitez-le. Utilisez du plâtre pour tracer les contours de la future pelouse. De la farine fera aussi bien l’affaire. Vous n’avez pas besoin d’être très précis. Un tracé grossier suffira amplement car vous avez simplement besoin de vous repérer.

Si les mauvaises herbes ont envahi l’espace à engazonner, il faudra en venir à bout. Servez-vous d’une débroussailleuse pour vous simplifier la tâche, en particulier si les mauvaises herbes sont hautes.

Enlevez les souches de plantes, les branchages, les cailloux et tout ce qui peut joncher le sol. Un terrain parfaitement nettoyé est toujours plus simple à engazonner !

Labourez la terre sur 20 cm de profondeur avant l’ensemencement. Cette étape est indispensable puisqu’en retournant la terre, vous optimisez l’incorporation des produits fertilisants. En parallèle, vous enfouissez les mauvaises herbes restantes, vous aérez le sol et vous éliminez les derniers résidus à l’instar des racines et cailloux.

Nourrissez la terre

L’objectif de la présente étape consiste à modifier la structure de la terre en lui fournissant des nutriments. De cette manière, elle sera moins vulnérable à l’humidité et résistera également à la sécheresse.

Vous pouvez miser sur un apport organique en utilisant du terreau ou de la tourbe, par exemple. Si vous préférez les apports minéraux, privilégiez plutôt l’argile ou encore le sable. La nature du sol va évidemment déterminer le type d’apport le mieux adapté.

Il existe également des solutions chimiques permettant d’amender la terre. L’acide phosphorique (P) et la potasse (K) sont les produits les plus courantes. Vous trouverez sur le site France Gazon une gamme d’engrais professionnelle destiné au gazon. Lors de la création, nous vous conseillons d’utiliser l’engrais GAZONPRO Mini protect 12.10.23. Le dosage est précisé par le fabricant. Conformez-vous donc aux indications au moment d’épandre l’engrais.

Retournez à nouveau la terre mais plus légèrement que précédemment. Utilisez ensuite un croc de jardin ou servez-vous d’un râteau pour bien niveler la surface. Toutes les bosses mais aussi les creux doivent disparaître, autrement votre pelouse ne sera pas uniforme.
Tassez le sol jusqu’à ce que vos pas s’impriment dans la terre.

Ensemencement de la parcelle

Toutes les préparations sont abouties, il est temps de planter la pelouse. N’oubliez pas que les graines se choisissent selon l’utilisation prévue. La pelouse adaptée à un terrain de sport est en effet différent d’une pelouse ornementale, entre autres spécificités. Tenez également compte du climat de votre région.

Avant de semer, assurez-vous qu’il fasse beau : pas d’excès de chaleur, pas de risque de pluie. Vérifiez ensuite que la terre est de bonne condition pour recevoir le semis. Si elle est très sèche, il faudra l’humidifier en versant de l’eau en pluie fine. Enfilez des chaussures plates et légères pour que les empreintes que vous laisserez derrière vous soient aussi peu profondes que possible.

Vous avez décidé d’utiliser de la semence en graines ? Répartissez-les aussi uniformément que possible. La dose recommandée s’articule autour de 30 g/m² mais il convient de vérifier les indications qui figurent sur l’emballage.

terre pelouse

Procédez à un semis croisé. Pour cela semez en ligne droite dans un sens puis faites de même dans l’autre. Insistez sur les bordures du terrain à engazonner.

Utilisez un râteau pour recouvrir légèrement les graines fraîchement semée. Attention, votre geste doit impérativement se faire à sens unique. Achevez l’ensemencement en recouvrant la terre avec une très fine couche de terreau.

Vous pouvez également faire plus simple et acheter du gazon en rouleau. Il vous suffira de recouvrir la surface à engazonner en déroulant le gazon et en veillant à ce que les plaques soient bien disposées bord-à-bord.

Fertilisation

La fertilisation est une étape clé de votre entretien. Pensez à fertiliser tous les 3 mois pour apporter les éléments nutritifs dont votre pelouse a besoin. En effet, la pelouse puise dans les nutriments du sol afin de se développer comme il se doit. L’engrais peut être épandu le même jour que le semis ou dans les jours qui suivent.

Entretien

Il est important que le terrain ne se dessèche jamais pendant les 3 premières semaines après le semis. Durant la belle saison, arrosez la pelouse en pluie très fine et sans faire de flaques. Cette précaution est d’autant plus pertinente si les graines n’ont pas encore germées car un apport excessif en eau risque de les déplacer.

Vous avez créé votre pelouse. Prenez-en soin en l’arrosant abondamment 1 fois par semaine et en lui fournissant un petit surplus de nutriments de temps à autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *