Menu

Comment fixer une voile d’ombrage ?

0 Comments


Petite ou grande, votre voile d’ombrage devra impérativement être installé pour que vous puissiez en tirer profit. Plusieurs étapes sont à suivre et cela commence par le choix-même de la voile.
Découvrez les conseils et astuces qui vous seront indispensables afin de vous en sortir dans aucune
difficulté.

Les différents types de toiles et pergolas

Les pergolas ont pour vocation d’offrir un coin d’ombre dans le jardin. Il peut s’agir d’une tonnelle démontable, autoportée, pliante ou adossée. C’est donc la structure de base qui fait la différence
puisque dans tous les cas, il vous faut un élément qui fasse office de toiture. Les toiles d’ombrage
sont de précieuses alliées. En effet, elles vous permettent de créer une pergola robuste et peu
encombrante à des coûts maîtrisés.

Le type de voile joue donc un rôle important. Un modèle extensible est par exemple utile pour
ajuster aisément l’ombrage selon vos besoins. Une toile transfilée est plus pratique pour habiller
une pergola existante et bénéficier d’une protection efficace.

On parle de toile solaire lorsque la voile offre une protection anti UV. Autrement dit, elle filtre les
rayons du soleil et les UV, ce qui vous assure un excellent confort tout en évitant l’exposition
excessive qui nuit à la santé de votre peau.

Les micro-perforations optimisent l’aération, évitant la sensation “effet de serre” lorsque le soleil
frappe vraiment fort. Cependant, une matière ainsi texturée est perméable. La pluie peut donc
s’infiltrer.

En revanche, les bâches imperméables vous protègent à la fois du soleil et de la pluie. Cela dit,
l’étanchéité fait surtout ses preuves en cas de pluie fine et non d’orage.

 

Quelle voile d’ombrage choisir ?

 

La question à se poser est surtout : pourquoi ai-je besoin d’une voile ? Le choix va en effet être
guidé par vos exigences.

Commençons par la matière. Le Soltis est la référence ultime. Recyclable, il résiste aux UV tout en
vous faisant bénéficier d’une certaine transparence. Le PVC est étanche en plus d’être souple. Une
voile en mesh ou en tissu australien est conseillé dans les zones très ensoleillées car le textile est
micro-ajouré. Enfin, l’acrylique conjugue l’efficacité contre les UV et contre les intempéries.

Avez-vous besoin d’une toile tendue en permanence ou qui peut s’ouvrir pour laisser passer la
lumière naturelle ? Dans le second cas, notez que vous avez le choix entre une ouverture manuelle
et mécanique. Il faudra donc vous décider avant de passer commande, sachant que même les toiles
coulissantes manuelles sont faciles à manipuler.

Définissez ensuite la zone où vous comptez installer votre toile. La robustesse des supports de
fixation est primordiale. En effet, la toile va exercer une certaine pression en fonction du vent et de
la pluie. Il serait dommage que les poteaux ou le mur cèdent sous le poids de la bâche. Si les
supports sont déjà fixés, choisissez un textile résistant mais suffisamment léger pour ne pas
engendrer une détérioration.

L’étape suivante consiste à définir l’utilisation de la voile. Une voile qui fait office de brise vue
sera de couleur assez sombre afin de préserver efficacement votre intimité. La couleur taupe et le
coloris lagon sont par exemple mieux indiqués que le gris clair et le beige. S’il s’agit d’ombrager le
salon de jardin, misez sur des teintes qui s’harmonisent avec le mobilier. Le ton sur ton risque de
vous lasser. La voile d’ombrage sera parfaite pour aménager un petit balcon !

Choisissez plutôt des couleurs qui se valorisent : une toile rouge pour surplomber un
salon gris, du noir pour contraster avec le beige, du jaune, du vert anis ou du jade pour se marier
avec les nuances de brun, etc. Si vous cherchez une toile pour créer une zone d’ombre au milieu de
la pelouse, référez-vous au design existant dans votre jardin. La toile va dynamiser ou à l’inverse,
apporte une touche plus sobre dans l’ensemble. Bien entendu, vous devez toujours vérifier que les
supports sont adaptés au type de textile recherché. Cette règle s’applique surtout aux toiles
imperméables puisque l’eau ne s’évacue pas à mesure que les gouttes tombent. Vous trouverez sur tendance-marine.fr une large de gamme de voile d’ombrage disponible.

Comment installer et fixer sa voile d’ombrage ?

Si vous avez de la pente, vous pouvez aussi bien poser une toile micro-ajourée qu’une toile étanche.
En revanche, pour une pergola sans pente, évitez les voiles imperméables car des poches d’eau
risquent de se former même en cas de pluie fine.

Procédez ensuite aux différentes vérifications indispensables. L’accastillage doit être d’excellente
qualité, comme évoqué plus haut. Cela concerne les poulies, le ridoir, le cordage, les tendeurs…. Si
l’accastillage n’est pas assez solide, la toile sera mal tendue. L’eau va donc stagner dessus au lieu
de glisser pour s’évacuer et votre voile va rapidement se déformer. Si la voile est à fixer au mur,
privilégiez de l’inox “qualité marine” pour votre accastillage. Pour une installation entre des arbres,
assurez-vous que les troncs soient en bonne santé et qu’ils présentent un diamètre minimal de 25
cm.

Les vérifications sont faites, vous pouvez vous lancer dans l’opération de pose proprement dite. Si
vous n’avez pas encore de points d’ancrage, placez-les de manière à ce qu’une pointe de la toile
soit surélevée par rapport aux autres. De cette manière, l’eau va s’écouler, limitant le risque de
formation de poches. Si vous avez déjà des points d’ancrage, les conseils précédents sont à suivre
scrupuleusement.

Un kit de fixation vous a été fourni ? C’est un avantage car les fabricants veillent à ce que les toiles
et les mâts soient compatibles. L’adéquation de l’accastillage est également étudiée en amont.
Choisissez donc l’emplacement de chaque poteau que vous allez sceller dans du béton. Cette
précaution est indispensable pour assurer la résistance du support indépendamment du climat.
Lorsque les bases sont prêtes, glissez-y chaque poteau (ou mât).

Passez le cordage deux fois dans l’anneau avant de faire le nœud final. La toile sera mieux tendue.
Pensez à utiliser mousqueton, sangle et piton de facture premium afin d’éviter l’arrachement. Un
tendeur est toujours utile pour ajuster la tension une fois que la voile est posée. Assurez-vous que
la tension soit la même de chaque côté. Vous éviterez ainsi l’usure prématurée de votre toile.
Vous souhaitez peut-être bénéficier d’une zone ombragée sur une grande superficie ? Il peut être
compliqué de poser une très grande toile car son poids risque de s’avérer conséquent. L’astuce
consiste à assembler plusieurs toiles que vous disposerez selon vos besoins. La superposition assure
une étanchéité optimale aux UV mais peut limiter la luminosité si vous avez choisi une toile étanche.

La juxtaposition est un bon choix pour bénéficier d’une bonne aération et d’une protection efficace
contre soleil. Néanmoins, assurez-vous que les zones non-couvertes ne surplombent pas un meuble.
Dans tous les cas, sachez que la toile triangulaire est la plus polyvalente. Elle complète volontiers
les espaces exposés et se combine à l’infini pour créer d’autres formes géométriques. L’astuce
demeure la même : prévoir une pente qui favorise l’évacuation de l’eau.

Fixer une voile d’ombrage n’est pas vraiment compliqué. C’est une question d’observation et
d’organisation. Repérez la course du soleil pour ombrager efficacement votre extérieur en fonction
des périodes où vous êtes dehors. Disposez la toile de sorte à vous offrir plus d’intimité par rapport
aux vis-à-vis. Choisissez des supports et un accastillage qualitatif. Vous êtes prêt à vous lancer dans
les travaux d’installation !